Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

All-New X-Men - La bibliothèque de Ben Wawe

Publié le par BenT

http://2000ad.files.wordpress.com/2011/04/spoiler-alert.jpg?w=580&h=207

 

Attention, cette critique contient des informations sur la fin du crossover Avengers VS X-Men.

 

http://media.comicvine.com/uploads/12/123674/2707852-allnewxmencombinedx_02.jpg

 

Titre : All-New X-Men #1-5.

 

Année de publication : 2012.

 

Auteurs : Brian Michael Bendis (scénario), Stuart Immonem (dessins), Wade von Grawbadger (encrage).

 

Maison d'édition : Marvel Comics.

 

Pitch : Mourant, le Fauve des X-Men met au point une machine temporelle pour aller visiter les cinq premiers X-Men, dont lui-même, plusieurs années plus tôt, quand l'heure était encore à l'innocence. Il veut les ramener dans le présent pour montrer au jeune Scott Summers ce que sa version actuelle a fait durant Avengers VS X-Men (meurtre du professeur Xavier, quasi-destruction du monde en tant que Phénix Noir), et donc le forcer à ne pas agir ainsi dans sa propre existence. Cependant, en rencontrant leurs versions actuelles, les cinq premiers X-Men sont choqués et décident de rester dans le présent, alors que les anciens membres des Cinq Phénix (Cyclope, Emma Frost, Colossus, Magik et Namor) semblent avoir des difficultés dans leurs pouvoirs et que de nouveaux mutants apparaissent.

 

Mon avis : Je ne suis pas un fan de Brian Bendis sur les séries de groupe : je n'ai pas apprécié son long passage sur la franchise Avengers, et ses épisodes de Ultimate X-Men ne m'ont pas plu. Cependant, j'ai donné une chance à sa nouvelle série pour deux raisons : d'une part, la présence de Stuart Immonem, dessinateur de grand talent ; de l'autre, la très haute qualité des épisodes de Ultimate Spider-Man où Bendis faisait autant évoluer son personnage principal que d'autres super-héros adolescents, dans une sorte de groupe officieux très agréable et efficace. La perspective de le voir animer de jeunes mutants, même des icônes comme les cinq premiers X-Men, avait donc du charme.

 

Cependant, au bout de cinq numéros, je me dois d'avouer que si ce n'est pas une catastrophe, All-New X-Men n'a pas grand-chose de convaincant. En réalité, le véritable problème de cette série est qu'au bout de cette première histoire, le titre n'a pas avancé par rapport à son concept de départ : les cinq premiers X-Men sont dans le présent et essayent de comprendre ce qu'il s'est passé. Il a fallu cinq épisodes pour en arriver là...

 

Avec un rythme de publication très soutenu (la série n'a été lancée qu'en novembre 2012, six épisodes sont déjà parus), All-New X-Men a beaucoup de qualités : un certain dynamisme, des dessins magnifiques, le charme des bonnes vieilles intrigues temporelles, les rencontres prévisibles mais agréables entre certains personnages passés et présents, la transformation du Cyclope du présent en leader d'une révolution mutante, les différences entre les versions des premiers X-Men, la gestion des deux versions du Fauve... oui, je peux citer beaucoup d'aspects très positifs de cette série.

Malheureusement, ça n'empêche pas un sentiment de stagnation entre le début et la fin de cette première histoire.

 

Certes, Bendis est connu pour sa décompression, pour ses longs dialogues qui ne font pas avancer l'intrigue mais "sonnent" bien, et il serait bête de lui reprocher un des éléments fondamentaux de son style. Cependant, c'est plus sur le coeur même de son histoire que le problème se pose.

All-New X-Men n'a pas dépassé son pitch de départ, et le scénariste n'a proposé quasiment aucun subplot, aucune intrigue secondaire en devenir. Même si l'idée des problèmes de pouvoirs des Cinq Phénix a été évoqué, Bendis ne propose rien d'autre : on en est toujours, uniquement, au principe selon lequel les cinq premiers X-Men sont dans le présent et sont troublés. Voilà.

 

Malgré de bons dialogues, malgré de bonnes caractérisations, je suis frustré par cette absence d'avancée, par cette extrême décompression qui fait que je ne sais toujours pas ce que veut raconter Bendis. Une chronique sur l'innocence qui fait face à sa future perte ? Un avis sur le déterminisme et le destin ? Une histoire de paradoxes temporels dans la veine de Retour vers le futur ? Une présentation d'une nouvelle révolution mutante ?

Je ne sais pas, et je trouve ça très dommage et frustrant d'en être là au bout de cinq numéros - d'autant plus que Bendis retombe également dans un de ses travers. Là où le Dr Strange et Iron Fist n'étaient dans les New Avengers du scénariste que pour justifier certaines facilités, et sans être développés, les deux Iceberg et les deux Angel dans All-New X-Men ne sont pas du tout exploités par Bendis. S'il insiste bien sur les Cyclope, Jean Grey et les Fauve, et avec brio, les deux autres double-membres n'avancent pas et n'ont pas d'intérêt ; c'est dommage, et c'est décevant vu qu'ils font partie quand même du casting voulu par l'auteur.

 

Malgré des dessins magnifiques, Stuart Immonem ne parvient pas à compenser ma déception face à l'intrigue (ou plutôt à l'absence d'intrigue pour le moment) de Bendis. J'arrête donc les frais ici, sans remords.

Commenter cet article