Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bientôt des films de rêves et de souvenirs

Publié le par BenT

Bonjour à tous.

 

Le site Mercury News vient de révéler que des scientifiques de l'Université de Berkeley arrivent désormais à produire des vidéos de ce que l'on peut voir percevoir, comme si la caméra était intégrée dans l'oeil.

 

Le neuroscientifique Jack Galland, qui a co-rédigé l'étude publiée le 21 septembre 2011 dans le journal Current Biology sur cette avancée, indique ainsi que «Cette approche fournit une base pour reconstruire la dynamique interne du cerveau en activité». Le site Mercury News place alors l'idée que cette technique pourrait permettre de créer des "films" de souvenirs ou de rêves.

Les images demeurent grossières, floues, et Jack Galland souligne que la technique ne fait que reproduire notre système visuel basique, qui ne fait que détecter les formes et les gros objets. Nous aurions alors ici une vision globale, mais pas détaillée, de ce que nous voyons.

 

En fait, l'expérience réalisée par Galland et son équipe s'est penchée sur des personnes regardant des vidéos sur YouTube : avec un enregistrement par IRM des flux sanguins du cerveau et du cortex, qui est la partie responsable des visions et des perceptions. Avec ces informations, les chercheurs peuvent désormais reproduire approximativement les images que le cerveau créé pour nous suite à la transmission par l'oeil.

Pour Galland, le problème majeur de cette technique est, outre qu'ils ont dû enregistrer plus de 5 000 heures de vidéos YouTube dans le logiciel pour que celui-ci puisse choisir ce que les flux sanguins et le cortex perçoivent, que l'information visuelle dépend toujours de l'attention, de la mémoire et d'autres facteurs cognitifs. Ce qu'on pense voir ne correspond jamais à ce qu'il se passe réellement : «C’est pourquoi il est bien connu qu’on ne peut pas faire confiance au témoignage de la vue. […] Ce n’est pas comme un enregistrement de vidéo. Ce que vous récupérez et recréez est basé sur un petit nombre d’informations qui sont ensuite étoffées. C’est une interprétation artistique de ce qui ce passe vraiment.»

 

Cependant, il serait également possible d'user de cette technique pour des traitements thérapeutiques, comme la communication avec les patients plongés dans le coma. De grandes avancées dans la connaissance de ces moments seraient alors possibles, même si ce ne serait que grossier, encore une fois.

De plus, comme le dit Mercury News, nous pourrions, si la technique était affutée, faire des films de nos souvenirs ou de nos rêves. Encore une menace pour les bons vieux albums photos, qui doivent déjà s'employer pour gagner la bataille contre le stockage numérique des photos de vacances !

Commenter cet article