Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Explications des retards & Emotions Inc. - 12 octobre 2008

Publié le par Benjamin Thomas

Bonjour.

 

J'avais indiqué que la suite de L'abandon serait prête hier... et la réponse est oui et non. Oui car j'avais écris quelques chapitres, et non car un problème informatique me les a fait perdre. Après avoir râlé et pesté contre mon outil préféré, je dois bien venir vers vous et indiquer que cette suite ne sera pas prête avant au moins décembre voire janvier. Je m'en excuse, mais peut-être que c'est un mal pour un bien : le feuilleton n'avait pas un grand succès, et peut-être ne voulez-vous pas le voir revenir. Non ?

 

Sinon, pour l'attente, je vous propose un ancien texte au style un peu plus pauvre, mais dans un style SF que j'aime bien. Loin d'être une réussite totale, il reste sympathique même si mineur. Bonne lecture.

 

 

Emotions Inc.

 

***

Commenter cet article

Benjamin Thomas 24/11/2010 21:32


Bien pensé, j'avoue que je n'étais pas allé aussi loin mais ça colle bien. J'ai écrit cette nouvelle quand je n'étais pas encore sur Facebook, mais peut-être que si je l'écrivais maintenant
j'aurais cette idée en tête.
C'est une bonne interprétation, en tout cas, qui colle bien à ce que je voulais faire. Bien joué et merci de me lire !


Peeshan 24/11/2010 20:04


Ca pourrait être une critique du monde moderne, ou la qualité des relations est de plus en plus mauvaise, les gens vivent dans leur appart dans des grandes villes en béton, et se connectent à
Facebook pour avoir une vie sociale. Dans ta nouvelle, en plus de la ressemblance métaphorique (quel expression intellectuelle ;) ) des mondes, on peut voir celle entre cette société qui vend des
émotions, qui est devenu un phénomène mondial et à laquelle il est difficile d'échapper; et Facebook, qui propose un produit assez différend sur la forme mais l'idée n'est pas très différente, je
trouve. Quand on regarde, dans "ton" monde, la seule chose qui unisse les gens et permet des échanges - même brefs et utilitaire - c'est Emotion INC. Dans le notre, je crois que tout le monde
connait - quand il n'en fait pas partie - quelqu'un qui passe son temps sur le fameux site - ou d'autres, d'ailleurs - mais dans la vie réelle se contente de sa routine métro-boulot-dodo et des
collègues de bureau dont il se fout royalement. (hem, ce commentaire est un peu long, j'arrête ici l'explication).

PS: Mais où est-ce que je vais chercher tout ça, moi??


Benjamin Thomas 24/11/2010 10:47


Dans quel sens ?


Peeshan 22/11/2010 15:48


Ca fait penser à Facebook, métaphoriquement...