Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'écriture visuelle, une invention française

Publié le par BenT

Bonjour à tous.

 

Je viens de découvrir que l'Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière vient de développer un dispositif offrant la possibilité d'écrire et de dessiner avec les seuls mouvements de ses yeux.

Jean Lorenceau est à l'origine de cette évolution : chercheur du C.N.R.S., il vient ainsi de mettre au point cette invention qui pourra améliorer grandement les conditions de vie des patients atteints de paralysie plus ou moins étendue (on pense immédiatement au film Le scaphandre et le papillon).

 

http://www.allodocteurs.fr/upload/article/7804-ecrire-avec-les-yeux.png

La technologie à l'origine de cette évolution et les premiers tests.

 

La revue Current Biology détaille (en anglais, malheureusement) la technique, qui permet de tracer des images, des mots, des chiffres, des figures, comme avec un stylo ou un crayon. L'utilisateur peut ainsi utiliser uniquement son regard pour s'exprimer, grâce à un oculomètre et un écran d'ordinateur.

Cet oculomètre est en réalité un outil permettant l'enregistrement des mouvements oculaires et qui analyse les images de l'oeil humain. Une caméra capte ces dernières, et ensuite sont calculées les directions successives du regard pour dicter le mouvement de l'image qui se forme.

 

Jusqu'à présent, tout effort pour faire tracer des mouvements lisses et réguliers à l'oeil se soldaient par un échec, ne créant que des saccades irrégulières. Pour lutter contre ce phénomène, Jean Lorenceau a utilisé une illusion visuelle, intitulée "reverse-phi" et connue depuis les années 1970. Des séances courtes d'entraînement permettent de maîtriser la technique.

 

En réalité, les volontaires ont d'abord dû percevoir le "reverse-phi", puis réussir à suivre son mouvement sans décrocher. Par la suite, ils ont peu à peu réussi à prendre le dessus et à imprimer leur volonté au mouvement en lui-même, en le forçant et donc en créant directement des images.

 

 

«Grâce à ce système, une personne bien entraînée peut écrire avec ses yeux à peu près à la même vitesse qu'avec sa main. Si l'attention nécessaire pour tracer des figures peut devenir fatigante au début, l'entraînement permet de créer des automatismes qui facilitent l'écriture, assure-t-on au C.N.R.S. Ce dispositif pourrait donner aux personnes atteintes de paralysie des membres le moyen de personnaliser leur écriture, tracer leur propre signature, ou plus généralement, s'exprimer et communiquer de façon plus libre et créative.»

 

 

Le C.N.R.S. estime que d'autres applications sont possibles, au-delà de l'aide aux patients atteints de paralysie : entraînement des pilotes d'avion, de chirurgiens, de sportifs, d'artistes, etc.

Michel Paysant, artiste contemporain, collabore déjà pour essayer créer seulement avec ses yeux. A quand les premières expositions d'oeuvres uniquement créées par le regard ?

 

A bientôt !

Commenter cet article