Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chute de la Cité de l'Air - Lord Corlatius 2.2

Publié le par BenT

Bonsoir à tous.

 

Après le début de la deuxième saison de Lord Corlatius avec Il est temps (lien ici), je vous propose le deuxième chapitre de cette saison avec La chute de la Cité de l'Air, qui met encore en avant Lord Corlatius et son nouvel allié, Charles Foster.

 

A nouveau, j'espère que cette histoire vous plaira et vous plongera dans l'univers que je construis peu à peu, au fil des saisons et des récits que je développe ici. Bonne lecture à toutes et à tous, et à très bientôt pour de nouvelles histoires sur Lord Corlatius !

Ah, et n'hésitez pas à me dire si l'introduction de cette nouvelle vous plaît : elle me semble être une bonne solution pour résumer les éléments fondamentaux de mes personnages et ne pas paraître trop lourd.

 

A bientôt !

 

La chute de la Cité de l’Air

 

Lord Corlatius Isma

 

***

Commenter cet article

Jonathan 09/04/2013 21:52

Un vrai Capitaine Nemo, un détachement émotionnel total par rapport à la mission qu'il s'est donné. C'est à peu près ce qui a résonné dans mon crâne lors de l'arrivée des Liktalzz dans le grand
Rien que Corlatius a laissé derrière lui.

Comme le fait remarquer Emmessem, le changement de code donne franchement bien, c'est d'ailleurs très agréable, ça donne un autre point de vue, une nouvelle dimension à l'aventure, tu évites le
train-train et c'est bien! (tout en rime attention!)

J'aime beaucoup le fait de partager les sentiments de Charles alors que l'on sait que la cité va disparaître, ça met ses émotions en relief on se dit qu'il ne devrait pas autant s'attacher, mais
c'est plus fort que nous et l'on comprend bien avant que ça ne lui arrive à quel point il va souffrir, c'est presque sadique (et délicieusement sadique). Du coup lorsque ça arrive, on comprend son
état de tétanie et sa ne fait pas perdre de rythme.

Que dire du speech final si ce n'est qu'il remet en exergue la perspective les nuances de gris qui composent les existences dans cet univers. Corlatius est définitivement fascinant! Il est dans la
lignée de ce genre de personnage que l'Histoire ne pourra jamais défaire de la notion de héros machiavélien, pour lequel il nous est impossible d'avoir de la haine et qui pourtant fait un pied de
nez à ce que nous mettons d'habitude dans na notion de "Bien". C'est typiquement le genre de personnage intéressant à accompagner parce qu'il est froid et calculateur, raisonnable à outrance, le
sait, mais continue de persévérer. On sait aussi qu'il va violemment faire opposition à nos réflexes préconçus par notre moralité et notre éthique.

J'ai hâte de voir comment va évoluer la relation des deux personnages tout en espérant quelques belles actions de la part de Corlatius qui vont nous faire pousser des "mais....mais non, il peut pas
décider de faire ça...c'est un gentil non? - NON!"

Bon courage pour nous écrire la suite!

BenT 11/04/2013 21:39



Je suis très heureux de voir que le message que je veux faire passer fonctionne. Je suis également très content que tu apprécies autant. Merci de ta lecture et de ton enthousiasme !



Emmessem 08/04/2013 22:41

Un chapitre bien écrit, mais surtout très intéressant. L'idée de ne pas avoir de Liktalzzz à combattre dans une nouvelle de Corlatius est un pari risqué et m'évoque un peu ces épisodes de Doctor
Who où le Docteur est presque totalement absent, même si c'est pas le même principe^^. Ce que je veux dire c'est que changer les codes d'une série, c'est déjà un pari risqué audiovsuellement, mais
ça l'est encore plus dans une nouvelle.

En tout cas, c'est un pari gagné parce que j'ai adoré. En plus de développer encore l'univers - et même le Mutivers - de Corlatius, tu montres à quel point c'est quelqu'un d'horrible. Mais en étant
en même temps un héros. Pour moi dans cette nouvelle, Corla est l'exemple type du héros qu'on aime détester, cet homme qui accepte d'être un fils de pute pour le bien des autres.

BenT 08/04/2013 22:42



Je suis content que le message soit passé. Merci beaucoup !