Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CIA propose des scénarios de films !

Publié le par BenT

 

Bonjour à tous.

 

Aujourd'hui, une nouvelle insolite : comme le reporte le site Slate.fr, la CIA propose des scénarios de films, en plus d'aider les scénaristes et réalisateurs à donner une crédibilité à ces oeuvres.

En effet, comme le Département de la Défense et beaucoup d'autres branches de l'armée ont un officier spécialement chargé de l'industrie du divertissement et ses liens avec les organisations. Cet officier permet ainsi de donner de la crédibilité, du réalisme et des conseils aux scénaristes ou réalisateurs qui voulaient créer un film d'espionnage.

 

Cependant, la CIA propose même dès maintenant des idées de scénario, comme l'explique l'officier en charge d'Hollywood au sein de la Département de la Défense : «Les scénarios que l'on reçoit reflètent seulement l'idée qu'un scénariste se fait du fonctionnement du Département. Nous nous assurons que le Département, ses locaux et ses employés sont dépeints de la façon la plus juste et la plus positive possible.»

 

Le phénomène n'est pas assez récent : le Pentagone a été beaucoup consulté pour Top Gun par la Paramount et Jerry Bruckheimer.

Il y a toute une procédure spécifique pour ce type d'aide : le Département lit le script terminé et l'annote, demandant des modifications ; par la suite, si les changements ont été réalisés, l'armée apporte toute son aide possible moyennant rémunération ; par contre, si les scénaristes refusent les changements, le projet est réalisé sans l'aide du Pentagone.

 

Tout type de film peut recevoir cette aide, et pas uniquement ceux spécialisés sur l'armée ou l'espionnage. Ainsi, Michael Bay a énormément collaboré avec ces professionnels pour les trois Transformers, ce qui a poussé le Washington Post à les qualifier de "propagande subventionnée par le gouvernement" (ce qui est finalement très vrai).

 

En attendant, cet appui de l'armée et de la CIA aux scénaristes et réalisateurs est une bonne chose pour la crédibilité des oeuvres, mais elle est difficilement conciliable avec une liberté de vue et d'esprit pourtant indispensable à ce genre de projets. Etonnant, cependant, de voir toute la diversité des administrations et institutions américaines, chez qui le divertissement est définitivement roi !

Commenter cet article