Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pari - 19 janvier 2008

Publié le par Benjamin Thomas

Bonjour tout le monde,

La "suite" de Corlatius prend du retard mais je publie néanmoins un texte que j'aime bien, de pure SF et de l'époque où j'aimais beaucoup m'amuser avec quelques concepts. C'est un peu lourd mais j'aime beaucoup les idées. Bonne lecture.

Le pari.
 

**

Commenter cet article

Rirox 16/03/2010 03:31


Je ne vais pas recopier tout le bien que je pense de cette nouvelle, juste plussoyer Romain sur le fait que le texte a vraiment une âme,et que l'histoire m'est revenue aussitôt à la lecture de la
première ligne. Comme quoi, quand on aime,ça nous reste. ;)


Mat-th (alias WolverineX) 20/02/2010 14:00


Comme à chaque fois, bonne histoire.
J'ai bien aimé l'entrée en matière.
Je rejoins Romain sur presque tous les points finalement, et en particuliers sur certaines descriptions. On se retrouve avec un bon nombre de description et je dois dire qu'au bout d'un moment, je
me suis retrouvé à plus savoir ou j'en étais, et à plus savoir ce qui était décrit.
Donc oui, à certains moments écourter ces descriptions qui sont nécessaires, mais à trop hautes doses "pollues" un peu le récit.

Mais j'ai beaucoup aimé, et j'en arrête là de mes critiques.

Et je suis assez impatient de voir avec un univers steampunk :D.


Benjamin Thomas 19/02/2010 17:39


Merci. J'ai bien envie de refaire un récit de ce type, peut-être plus dans une veine steampunk.


Romain 18/02/2010 18:04


Je connaissais déjà, je redécouvre.

J'apprécie toujours autant, cette nouvelle a vraiment une "âme", une vraie personnalité, avec de très bonnes idées.
J'ai tout particulièrement aimé le Maître du Jeu, les effets d'une combinaison foireuse (les lèvres en moins, j'ai juste adoré le détail glauque)... Tu devrais peut-être écourter la fin et
souligner juste le fait qu'il a eut de la chance de trouver la Carte.

Quelques points noirs, histoire de : certains passages sont un peu lourds et ralentissent la lecture (déjà assez longue). On sent que l'univers est riche mais tu peux te dispenser, je crois, des
détails sur la combinaison, par exemple. En parler, oui (cela approfondit agréablement l'histoire) mais sans pour autant tant en raconter... Cela se fait au détriment de l'histoire de Jack
elle-même.
Je pense aussi que tu peux supprimer ce passage, moralisateur au possible : "Jadis, leurs ancêtres s’étaient moqués de l’effet de serre. Aujourd’hui, ils étaient maudits par leurs descendants pour
leur stupidité."

C'est le seul problème pour moi, qu'on peut résumer au "rythme". A la rigueur, parler de tout le background lors du trajet vers la Salle (toujours en évitant de trop entrer dans les détails) mais
réserver le passage plus tendu du pari à l'action pure.

Très bon cependant.