Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les planètes les plus "habitables" : Titan et Gliese 581g

Publié le par BenT

Bonjour à tous.

 

Des scientifiques du monde entier ont travaillé longuement sur les planètes pouvant, ayant la capacité en tout cas, abriter une vie en dehors de la Terre. La revue Astrobiology a publié les résultats : l'exoplanète Glise581g, présente dans la constellation Balance, et la Lune de Saturne, appelée Titan, sont considérées comme les plus compatibles à une vie extraterrestre.

 

http://www.futura-sciences.com/uploads/RTEmagicC_gliese_581_g_soleil_NSF_txdam16423_ec63d5.jpg

Gliese 581g.

 

Les scientifiques en sont arrivés à ces résultats avec deux systèmes de notation conçus dans le cadre de cette étude de la N.A.S.A., pour évaluer la probabilité d'une vie extraterrestre.

En premier, l'Indice de Similarité de la terre (E.S.I.) prend en compte les facteurs de taille, de densité et de distance par rapport à l'étoile-mère. Dirk Schulze-Makuch, scientifique américain, indique que la question est de «savoir si des conditions semblables à celles de la Terre peuvent exister sur d’autres planètes puisque nous savons empiriquement que ces conditions sont propices à accueillir la vie».

En deuxième, l'Indice d'Habitabilité Planète (P.H.I.) recherche «si les conditions existant sur les exoplanètes sont susceptibles d’accueillir d’autres formes de vie que nous connaissons ou pas». Ainsi, il cherche à voir si c'est une surface rocheuse ou congelée, si elle présence une atmosphère ou un champ magnétique.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/84/Titan_in_natural_color_Cassini.jpg/250px-Titan_in_natural_color_Cassini.jpg

Titan.

 

La Terre a été placée comme référente, avec la note maximale de 1. Glise 581g obtient 0,89 pour l'Indice de Similarité, et Titan a 0,64 pour l'Indice d'Habitabilité.

Europa Press explique ainsi que «la Nasa a souligné que la recherche de planètes potentiellement habitables en dehors de notre système solaire a fait des progrès considérables ces dernières années. Selon les États-Unis, les télescopes du futur pourraient même être en mesure de détecter ce qu'on appelle des biomarqueurs dans la lumière émise par des planètes lointaines, et la présence de chlorophylle, un pigment assimilateur des végétaux synthétiques.»

 

Une nouvelle intéressante, en tout cas, autant pour la recherche d'autres civilisations que pour d'éventuels voyages de colonisation. Cependant, cesdits voyages étaient actuellement impossibles et beaucoup trop longs, je crains que notre génération et plusieurs à suivre n'aient pas encore la possibilité de transformer ces découvertes en avancées pratiques !

Seuls les écrivains et artistes pourraient s'en inspirer (et ça me donne d'ailleurs quelques idées, moi qui suis assez branché sur ce domaine depuis ma dernière et récente nouvelle).

 

A bientôt !

Commenter cet article

Fraffert 02/12/2011 22:38

Je dirais: propulsion ionique, peut-être (mais ça accélère lentement), moteur à antimatière (mais on en est loin), à fusion (un peu moins loin), peut-être même à fission nucléaire. Il y en a
peut-être d'autres à explorer, je ne suis pas spécialiste

BenT 03/12/2011 13:11



Déjà plus que moi !


Merci de ces informations !



Fraffert 01/12/2011 23:14

Oui, il faut une propulsion qui permet d'accélérer jusqu'à une vitesse sufisamment grande sans pour autant utiliser trop de carburant (si on essayait maintenant, le carburant serait probablement
épuisé bien avant d'atteindre 0.5 fois la vitesse de la lumière).

BenT 02/12/2011 22:35



Et quel type de propulsion pourrait permettre ça ? Des moteurs surpuissants ?



Fraffert 29/11/2011 21:28

Ben le truc c'est qu'il faut parvenir à s'approcher sufisamment de la vitesse de la lumière. Il faut beaucoup d'énergie pour ça, mais avec des moyens de propulsions efficaces, ça peut se faire.
Il faut faire attention au carburant, mais d'autant moins qu'on va vite (si on va très vite, quelques heures de consommation équivaudront peut-être à un mois de consommation à vitesse réduite !)

BenT 30/11/2011 10:43



Merci, je ne savais rien de tout ça.
Mais si on sait tout ça, qu'on peut user moins de carburant, la seule chose qui nous empêche d'y parvenir est le manque de moyen de propulsion aussi efficace, c'est ça ?



Fraffert 29/11/2011 12:03

Concernant la durée des voyages, on pourra se rassurer en se rappelant que si on parvient à accélérer suffisamment vite, on peut rendre la durée du voyage arbitrairement courte (pas vraiment, car
il faut compter le temps d'accélération et de freinage): même le trajet vers Alpha du Centaure (à 4 années-lumières) pourrait ne durer quelques minutes (à cause de l'accélération mentionnée plus
haut, quelques mois ou un an serait sans doute plus raisonnable) pour les colons.

BenT 29/11/2011 12:54



Il faudrait alors une énergie beaucoup plus puissante, non ?



Romain 28/11/2011 19:27

Pas avant 2300 répond l'expert mondialement connu Romain H.
Merci pour les infos !