Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lumière sur... Boneshaker de Cherie Priest

Publié le par BenT

Bonjour à tous.

 

Après quasiment deux semaines de mutisme, je reviens sur le blog pour rédiger un avis sur une récente relecture : Boneshaker, de l'auteure Cherie Priest.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51tmjooOPdL._SL500_AA300_.jpg

 

Résumé de couverture :

Nous sommes en 1880. La Guerre Civile américaine fait rage depuis deux décennies, poussant les avancées technologiques dans d'étranges et terribles directions. Des dirigeables de combat sillonnent le ciel et des véhicules blindés rampent dans les tranchées. Les scientifiques détournent les lois de la nature et échangent leur âme contre des armes surnaturelles alimentées par le feu, la vapeur et le sang. Bienvenue dans le Siècle Mécanique, un siècle sombre et terrifiant.

 

Résumé par l'auteure elle-même :

Dans les premiers temps de la guerre de Sécession, des rumeurs sur la présence d'or dans le Klondike gelé entraînèrent l'arrivée de hordes d'immigrants dans le Nord-Ouest Pacifique. Ne voulant pas se laisser distancer, des prospecteurs russes chargèrent l'inventeur Leviticus Blue de fabriquer une formidable machine capable d'exploiter le filon en perçant la couche de glace recouvrant l'Alaska. C'est ainsi que fut créé l'incroyable perforateur à percussion du Dr. Blue.

Mais, lors de son tout premier essai, le Boneshaker s'emballa. Il détruisit plusieurs pâtés de maisons dans le centre de Seattle et exhuma une veine souterraine de gaz Fléau qui transforma en mort-vivant toute personne le respirant.

Nous sommes maintenant seize ans plus tard, un mur a été élevé pour contenir la ville dévastée et toxique. A quelques encablures vit la veuve de Leviticus Blue, Briar Wilkes. Avec une réputation ruinée et un adolescent à élever, la vie est loin d'être facile, mais Ezekiel et elle arrivent à s'en sortir... jusqu'au jour où le jeune homme entreprend une croisade secrète dans l'espoir de réécrire l'histoire.

Sa quête se conduira sous le mur, dans une ville grouillant de morts-vivants affamés, de pirates de l'air, de seigneurs criminels et de réfugiés armés jusqu'aux dents. Seule sa mère, Briar, peut le ramener vivant.

 

***

 

Edité en 2010 en France, chez Eclipse, Boneshaker a été une de mes lectures préférées, et la relecture fut tout autant agréable. Une bonne occasion, donc, pour livrer un petit avis sur un beau et bon livre mêlant Steampunk, zombies et uchronie.

 

Publié en 2009 aux Etats-Unis comme premier chapitre de la saga Le Siècle Mécanique, Boneshaker tente le pari fou de mêler plusieurs genres littéraires en essayant d'être crédible au niveau historique. Le genre uchronique, qui réécrit l'Histoire à partir d'un moment précis se passant différemment, se mêle très bien au Steampunk, mouvement culturel où le charbon et la vapeur l'ont emporté sur l'électricité dans la course à l'énergie. Beaucoup d'oeuvres, littéraires ou non, ont ainsi montré toute la profondeur de ces deux thèmes, et les auteurs Jules Verne et H.G. Wells en sont les ambassadeurs sans le savoir.

 

Dans Boneshaker, Cherie Priest, auteure américaine s'étant fait connaître grâce à sa série Eden Moore et très impliquée dans le mouvement Steampunk, a voulu imposer une importante base réaliste à son histoire. Ainsi, la description de Seattle en 1880 n'est pas seulement fondée sur les propres besoins de son intrigue, mais aussi sur une importante documentation d'époque. Même si elle s'est "arrangée" avec quelques détails, l'auteure se justifie grâce à une des multiples bases de son uchronie.

 

En effet, Cherie Priest n'a pas fait que rallonger la guerre de Sécession en modifiant le tracé des lignes de chemin de fer et quelques morts illustres, elle s'est aussi emparée de la course vers l'or de l'Alaska en la plaçant plus tôt dans l'Histoire. Cela permet d'augmenter le nombre d'habitants de Seattle, et donc d'intensifier la menace des Pourris, les zombies si intéressants de l'histoire.

 

L'autre aspect fondamental de Boneshaker est en effet de relier le Steampunk et le monde des zombies, et l'auteure utilise habilement une machine issue des meilleures inspirations Steampunk pour justifier la présence des monstres. Avec un mystère toujours entretenu sur l'origine même du Fléau, qui ronge les habitations, transforme les vivants et ranime les morts, Cherie Priest allie habilement les influences et navigue entre plusieurs eaux, donnant tout son intérêt à l'histoire.

 

Ainsi, Boneshaker offre un cadre local crédible, une base historique très travaillée, l'incorporation d'un élément rare dans le mouvement Steampunk mais très populaire actuellement, l'auteure réussit à intéresser directement le lecteur que je suis - mais ça ne suffit pas à rendre une lecture agréable.

Deux autres éléments manquent encore : les personnages, et le style. Dans les deux cas, Cherie Priest réussit son pari.

 

Au niveau des personnages, l'auteure parvient à forger une demi-douzaine de portraits très intéressants, et même passionnants. Si Briard Wilkes et son fils sont bien sûr les héros de ce livre, plusieurs autres personnages gravitent autour : que ce soit le Dr. Minnericht, dont le doute sur l'identité demeure longuement, Lucy et son unique bras robotique, les pirates de l'air ou encore les multiples populations vivant encore dans Seattle, tous sont extrêmement travaillés par Priest qui parvient à leur donner du corps et du contenu.

Suivre leurs aventures se révèle bien passionnant, et rares sont ceux qui n'apparaissent que comme des personnages-utiles, qui n'existent que pour telle ou telle tâche et n'ont pas de véritable intérêt autre que leur mission.

 

Au niveau du style, l'auteure n'offre rien de révolutionnaire : son écriture est assez classique, offrant dans ses chapitres une vision de l'histoire selon le regard de ses personnages, alternant entre Briard et son fils. Ce n'est pas forcément original, mais Priest donne un vrai dynamisme à son écriture, et parvient à alterner sans problème les phases d'action et les phases de discussion sans lourdeur.

 

Avec une base historique et réaliste très travaillée, des personnages passionnants, un style efficace, Boneshaker est un vrai bon roman pour tout amateur de Science-Fiction, de Steampunk, même si les fans de zombies pourraient être légèrement déçus. L'intrigue en elle-même, qui veut autant présenter l'univers très riche de la saga Le Siècle Mécanique que raconter le classique récit de la découverte de ses origines par un jeune homme curieux et le retour au passé d'une femme usée par la vie, fonctionne très bien grâce à tous ces éléments, et parvient à ne pas être trop parasitée par l'extrême richesse de cette saga.

 

Cherie Priest a livré ici un Boneshaker passionnant, qui se lit très vite car il happe définitivement son lecteur. Ceux qui voudraient l'acquérir le peuvent encore en occasion sur Amazon, mais la maison d'édition Eclipse qui l'éditait vient récemment d'annoncer la cessation de ses publications. L'éditeur Panini vient d'annoncer la reprise du label, nous pouvons donc espérer peut-être des rééditions, de Boneshaker et de sa suite Clémentine qui est encore plus difficile à retrouver.

 

Boneshaker est donc à conseiller, encore plus à quelques jours de Noël !

N'hésitez pas !

Commenter cet article