Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lumière sur : Elodie dans le métro !

Publié le par BenT

Bonjour à tous.

 

Aujourd'hui, j'inaugure une nouvelle collection d'articles : les Lumière sur.
Ils seront l'occasion de mettre en avant des artistes, des oeuvres, des événements, des coups de coeur qui m'intéressent et que je veux partager. Cela pourra être ainsi une collection de bande-dessinée ou tout simplement un film, même si j'essayerai d'aller plus loin que dans la simple critique.

 

Aujourd'hui, nous commençons avec Lumière sur Elodie dans le métro.

 

http://elodie-dans-metro.webcomics.fr/img.php?url=/files/fantasmeinfo.jpg&size=large

 

Elodie dans le métro est une oeuvre de bande-dessinée du dessinateur Ba Ismael, dit également Axlreznor sur certains forums. On peut trouver beaucoup de jolies choses et oeuvres sur son blog dédié (il est également un des artistes du magazine Ganesha dont la sortie est prochaine).

 

Ba Ismael a débuté cette histoire en octobre 2009 : le site manolosanctis (qui permet une édition communautaire, de mettre en ligne des bande-dessinées et propose régulièrement des défis) avait lancé un concours sur le fantasme, ce qui a offert à notre auteur l'opportunité de travailler sur un sujet original et qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de traiter. Un défi, en somme ! Il a réalisé pour le moment 10 pages de cette oeuvre, et prévoit de la terminer avant la fin novembre, pour un total de 14 planches.

Actuellement, l'histoire est lisible su manolosanctis, sur le site webcomics.fr, et évidemment sur le blog de Ba Ismael.

 

http://elodie-dans-metro.webcomics.fr/files/fantasmep1webb.jpg

 

Cependant, qu'est-ce que Elodie dans le métro ?

 

http://elodie-dans-metro.webcomics.fr/files/fantasmep2webb.jpg

 

Il s'agit essentiellement d'une BD sur le fantasme, à la fois dans sa vision sexuelle, sociale et psychique.

Je m'explique : dans les quelques planches que je vous livre ici (il faudra aller voir les liens pour la suite), vous découvrez une jeune femme d'apparence classique, banale, un peu paumée, ni laide, ni belle ; une femme normale, donc. Et qui découvre par hasard un homme attirant, beau, sexy, bref le fantasme sexuel à l'état pur pour elle. Et là où on pénètre, selon moi, dans le fantasme social, c'est dans la volonté d'Elodie d'aller au-delà de son statut actuel pour lui courir après et devenir... autre chose ; quelqu'un d'autre.

 

http://elodie-dans-metro.webcomics.fr/files/fantasmep3webb.jpg

Sans en révéler trop, je peux vous dire que la jeune femme va tenter de dépasser sa condition pour s'élever. Pour ce faire, elle passe par une sorte d'épreuve initiatique, la lutte contre des oppresseurs voulant l'immobiliser et profiter d'elle.

 

http://elodie-dans-metro.webcomics.fr/files/fantasmep4webb.jpg

 

Cela peut se voir autant comme un ressort scénaristique pour rythmer le récit que comme un stade primordial pour changer : en luttant contre ceux qu'elle n'aurait osés combattre avant, Elodie grandit et change ; elle devient proactive, elle ne se laisse pas faire.

 

http://elodie-dans-metro.webcomics.fr/files/phantasmep5webb.jpg

 

Ba Ismael nous fait alors entrer dans le fantasme psychique, par des hallucinations, l'apparition providentielle d'habits qui ne devraient pas se trouver là. Elodie a passé l'étape, et pénètre dans un moment fantastique, fantasmagorique qu'il vous faudra découvrir par la suite... et qui va encore plus loin dans les fantasmes et les délires, évidemment.

 

La page 4 est, d'ailleurs, selon moi, le moment où le récit passe dans une autre étape : avec des apparitions étranges et la présence étonnante de vêtements, Ba Ismael nous envoie autre part, ailleurs, dans une dimension spéciale, où la réalité n'a plus réellement court et où une fille peut entièrement changer de style et devenir l'objet de l'attention en quelques secondes.

D'ailleurs, c'est à ce moment-là qu'Elodie n'est plus elle-même mais un fantasme, un être irréel et intemporel ; sa transformation la pousse dans un "ailleurs" qui cadre totalement avec son nouveau statut.

 

Ba Ismael continue par la suite son récit, mettant en avant les qualités de son trait généreux et arrondi, permettant d'offrir des courbes et des cases pertinentes pour les yeux masculins. Surtout, son style conserve son dynamisme et sa fluidité, chose très présente dans et entre les cases : tout se lit bien, tout coule très bien entre les différentes pages et les différentes images.

 

Ba Ismael m'a confié que ses inspirations lui venaient de ses expériences personnelles avec les femmes, mais également d'une forte documentation sur la vision du fantasme et la visite de différentes structures (feminin.com, doctissimo, enquêtes sociologiques et psychologiques, etc.).

Il tient également à s'inspirer du style de David Lynch dans la rythmique de son récit, que l'on comprend déjà dans la page 4 mais également plus loin. D'ailleurs, comme je l'ai dis, la suite convaincra sur l'aspect fantasmagorique de cet univers.

 

J'ai tenu à présenter cette bande-dessinée car Ba Ismael est quelqu'un que j'apprécie, au style très léché et qui me plaît beaucoup. Surtout, je me suis senti immergé dans cette histoire, qui me semble très intéressante par rapport à l'approche et à l'interprétation du fantasme. L'aspect rapide de quelques enchaînements me semble pertinent pour appuyer sur l'approche du fantasme de Ba Ismael, qui tente selon moi d'observer toutes ses facettes en partant d'une situation assez simple.

 

Personnellement, j'ai hâte de lire la suite et j'espère, peut-être, une édition classique, même si elle n'est pas encore à l'ordre du jour.

 

A bientôt !

Commenter cet article