Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soldat Inconnu : Possédé, Tome 1 - La bibliothèque de Ben Wawe

Publié le par BenT

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/15/03/album-cover-large-15032.jpg

 

Nom : Soldat Inconnu, Tome 1 : Possédé.

 

Auteur(s) : Joshua Dysart (scénario), Alberto Ponticelli (dessins), Oscar Celestini (couleurs).

 

Maison d'édition : Urban Comics.

 

Année de publication : 2012.

 

Personnes principaux : Moses Lwanga, Sera Lwanga, Jack Lee Howl, Soeur Sharon, Anna, lieutenant Ilakut.

 

Résumé général : Ouganda, 2002. Le Dr Moses Lwanga, médecin humanitaire américain, revient avec son épouse dans son pays natal afin d'y apporter une aide précieuse. Rapidement, il est confronté aux différentes factions qui mettent la région à feu et à sang. Piégé en pleine guerre civile, Moses, pacifiste dans l'âme, se découvre une force et une violence qu'il ne se connaissait pas. Mutilé, il est désormais prêt à mener sa propre guérilla.

 

Mon avis : Faisant partie de la première salve de sorties lancées par Urban Comics, nouveau venu dans le marché des comics français, Soldat Inconnu est une curiosité par bien des aspects. Rapidement annoncé comme un des titres prévus par Urban Comics, alors même que le précédent éditeur n'avait jamais annoncé des projets pour ce titre, celui-ci se voit assuré d'être traduit jusqu'au bout, l'intégralité de ses quatre volumes étant annoncée pour des sorties régulières (un tome tous les six mois).

De plus, cette série, prévue en 2008 pour durer, a été annulée au bout de vingt-cinq épisodes en 2010 : il est un peu étonnant de publier un titre déjà arrêté depuis un an et demi/deux ans, et qui a manqué de popularité aux Etats-Unis.

 

Cependant, Urban Comics voulait certainement faire un "coup" en proposant une série ayant reçue de bonnes critiques, différente des titres habituels et volontairement orientée politiquement. En soi, c'est une très bonne idée pour débuter une nouvelle collection, en variant par rapport aux autres titres proposés : si les séries Batman, Superman, Wonder Woman proposées par Urban Comics depuis le 24 février 2012 sont toutes de grande qualité, il est pour moi évidemment que l'éditeur veut toucher d'autres lecteurs, ceux-là mêmes qui préfèrent des récits comme Soldat Inconnu.

 

http://comics.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/4/thumbnail/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782365770040_p_2.jpg

Un moment de grande tension et émotion.

 

Soldat Inconnu, Tome 1 : Possédé est clairement une lecture choc, qui se veut violente et crue. Joshua Dysart, scénariste occidental, indique rapidement avoir accompli un voyage sur place, en Ouganda, lors d'un cessez-le-feu, pour comprendre l'horreur de la situation. Mettant autant en avant la pédagogie et l'histoire qu'il veut raconter, l'auteur veut montrer, informer et faire passer ses messages en racontant, simplement, un récit classique mais efficace.

 

En effet, si Soldat Inconnu est belle et bien une série sur la guerre en Ouganda, elle demeure un titre de comics et se doit de raconter une histoire, de faire autre chose qu'un documentaire illustré. Prenant comme base le personnage du Soldat Inconnu, créé par la légende de la profession Joe Kubert dans les années 40, Dysart offre une nouvelle version, plongeant son personnage dans un territoire violent, amoral, chaotique et anarchique.

Là où le premier Soldat Inconnu était bien un personnage mystérieux, l'auteur donne dès le début le nom de son héros, et explique avec patience la lente évolution du personnage. Le processus est un peu gros, un peu rapide pour l'élément qui fait craquer le Dr Moses Lwanga, mais ça fonctionne plutôt bien. En tant que lecteur, je peux y croire et j'y crois, même si c'est fait un peu gauchement par moments.

 

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/page/large/15/03/album-page-large-15032.jpg

Sera Lwanga et la copie/référence à Angélina Jolie/Lady Di, l'actrice hollywoodienne voulant faire la différence en Afrique mais ne sachant pas forcément comment faire. Une bonne idée à exploiter.

 

L'histoire de ce premier tome est, en effet, très classique. Le récit d'une quête, d'une découverte de soi, de l'abandon d'une existence idéale pour se plonger dans une vie brève, violente et infernale, mais plus proche de la réelle nature du Dr Lwanga et, peut-être, plus efficace pour sa mission humanitaire. Les différents rebondissements sont, eux aussi, assez classiques mais "font le boulot", et permettent, à la fin de cette première saga, d'avoir clairement le Soldat Inconnu installé dans son rôle et dans son univers.

 

Elément important : la violence (physique et psychologique) de ce premier tome est poussée très loin. Viols, tortures, massacres sont, malheureusement, monnaie courante en Ouganda en 2002 et Dysart ne protège en rien ses lecteurs en leur montrant la réalité de la situation, sans détour. C'est dur, c'est violent, mais, en un sens et malheureusement, cela apporte à la crédibilité du récit en employant un langage cru mais vrai.

Attention à en avoir bien conscience avant de découvrir ce tome.

 

http://2.bp.blogspot.com/-E-l-Y4AAyyA/TzznRo5ZG1I/AAAAAAAAJ8s/8VMTcs0hhkw/s1600/Le%2BSoldat%2BInconnu%2Btome%2B1%2B-%2BPoss%25C3%25A9d%25C3%25A9-%2BJoshua%2BDysart%2B%2526%2BAlberto%2BPonticelli%2B-%2BUrban%2BComics%2B-%2BC%2B-%2BArkham%2BComics%2B7%2Brue%2BBroca%2B75005%2BParis.jpg

Un exemple de violence sans concession dans ce tome.

 

En soi, le récit raconté par Dysart n'a rien d'exceptionnel et d'original : il se contente d'un scénario déjà-vu, mais qui fonctionne. S'il demeure encore mystérieux sur les raisons des étranges capacités et changements de personnalité du Dr Lwanga, quelques indices soulignent une sorte de conspiration qui pourrait être liée à un autre Soldat Inconnu... du classique, encore, mais suffisamment intéressant pour donner envie de lire la suite.

Non, l'intérêt véritable de la série Soldat Inconnu réside dans son contexte et dans le soin apporté par l'auteur pour le détailler, le faire comprendre et informer ses lecteurs.

 

Comme je l'ai dis, Dysart a été en Ouganda et s'attache à rendre son scénario cohérent et informatif par plusieurs références à des éléments qui permettent de rapidement mieux comprendre la situation locale. Surtout, l'auteur a tenu à inclure un lexique pour comprendre qui fait quoi et qui est qui dans la région, élément qui se retrouve dans cette traduction et qui aide, clairement, à ne pas être perdu. De plus, Dysart livre en fin d'épisode des postfaces qui expliquent pourquoi il écrit cette série et comment l'Histoire de l'Ouganda explique l'horreur de la situation.

 

Ces éléments permettent de s'immerger totalement dans le récit et témoignent d'un profond travail de l'auteur, qu'il faut saluer. Si son récit n'est pas aussi exceptionnel et choquant que je l'avais espéré, les détails de l'oeuvre, un début efficace et un contexte passionnant permettent de dépasser ces défauts pour en faire une excellente lecture.

Surtout, les dessins d'Alberto Ponticelli mettent parfaitement en lumière l'ambiance de Soldat Inconnu. Avec un trait nerveux, sale, rageur même par moments, le dessinateur offre des planches superbes, qui immergent le lecteur dans l'histoire et donnent une allure caractéristique aux personnages et aux décors. Une belle découverte que cet auteur, qui parvient à donner une puissance énorme à ses scènes d'action et à offrir de beaux moments d'émotion dans des passages plus calmes.

 

Dernier aspect : la traduction et l'édition française d'un des premiers produits du nouvel éditeur de comics, Urban Comics. Malgré des critiques sur Internet sur la qualité du papier, le collage et les coutures, je trouve personnellement que cet opus est de très grande qualité.

Avec une couverture en dur, des éléments soigneux, un papier agréable et surtout l'intégration d'un historique du concept du personnage et des postfaces et lexiques de Dysart, Urban Comics offre une édition agréable et de qualité. Tout juste peut-on regretter l'absence des couvertures originales en grand format, celles-ci étant présentes dans les postfaces en petit exemplaire.

 

http://www.sceneario.com/Planche_bd_17321_SOLDAT%20INCONNU.jpg

Le calme avant la tempête.

 

Finalement, ce premier tome de la série Soldat Inconnu est un bon récit, très détaillé et très informatif, qui se développera certainement dans la suite. Pour 15 euros, dans une édition soignée, je le conseille amplement pour découvrir une série comics différente, plus proche des thèmes franco-belges que des éléments comics habituels.

Un récit coup de poing plutôt qu'un uppercut, à voir dans six mois pour la suite qui s'annonce encore plus brutale. Vivement !

Commenter cet article