Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit coin de paradis - 1er novembre 2010

Publié le par Benjamin Thomas

Bonjour à tous.

 

Comme promis, mais en retard, un gros - mais bon - texte. Une nouvelle que je laisse découvrir aux courageux. Je me suis lâché mais j'ai aimé ce que j'écrivais et j'avais un plan en tête. Je crois que c'est une bonne production. Avis aux commentaires ! Bonne lecture.

 

Un petit coin de paradis

 

1er novembre 2010

 

 

***

Commenter cet article

Peeshan 13/11/2010 09:47


Cette nouvelle me rappelle quelque chose. Ce qui est très enervant, c'est que je ne sais plus quoi. Je posterai à l'occasion si je m'en souviens. ;)
Pour le reste je trouve également que c'est très bon, avec une ambiance rappelant certaines nouvelles de Poe - l'histoire dont j'ai oublié le titre est peut-être de lui d'ailleurs. Peut-être un peu
de blablatage dans les dialogues? Il y a certaines phrases ou je n'ai pas vraiment compris pourquoi elles étaient dites. A part ça j'aime bien les multiples rebondissements, ainsi que la fin. Et je
suis d'accord avec le critique précédent: tu devrais faire plus d'horreur.

PS: totalement hors-sujet, mais je ne sais pourquoi ça m'est venu à l'esprit en lisant ça (peut-être la vieille maison): tu n'a jamais tenté le steam-punk?


Benjamin Thomas 13/11/2010 14:44



Merci du commentaire. J'essayerai de faire plus d'horreur à la demande générale, sans verser dans le gore... ce qui me sera difficile.


Et pour le steampunk, c'est assez drôle car sous peu sera publié un recueil de nouvelles steampunk où je suis édité ! La pub' et les façons de l'acheter se retrouveront ici quand tout sera
terminé.


 


Merci beaucoup !



Romain 12/11/2010 22:48


Dilemme.
Comment commenter ce texte et perdurer ma réputation de critique acerbe ?
C'est que je commence à me faire un nom, moi. On murmure mon pseudo dans les couloirs de France 2 pour remplacer les zErics torpilleurs de chez Ruquier... D'ailleurs, je vais refuser tiens. Je ne
vois pas pourquoi l'invité aurait droit à un fauteuil et moi une bête chaise.

Le délire passé, venons-en au texte.
Ton meilleur, à mon avis, dans un genre plus "terre-à-terre" (j'entends par là : pas de sci-fi). Je vais répéter les critiques que je t'ai déjà données :
- Le rythme est bon. C'est sans doute la critique que je t'ai le plus souvent adressé et là, rien à dire. Y a des rebondissements. Exit les longs passages trop explicatifs. Tu racontes les choses
au fur et à mesure, sans te "perdre" dans des ramifications.
- On sentait que tu avais un plan en tête et je trouve que ça change tout. Tu sais où tu vas et tu vas dans cette direction. Ca donne un élan au texte et on sent à chaque ligne que tu sais vers
quoi tu veux aller.
- Concernant le style, je répète ma remarque : les dialogues de la première partie sont trop littéraires à mon goût (surtout le "aïeul". On dit ça rarement. "Ancêtre" est déjà assez soutenu). Je
suppose que le but était de contraster avec le langage châtié qu'acquiert au fur et à mesure Stuart, mais cela faisait un peu trop à mon goût. (oui, il faut un reproche, c'est dans ma nature)
- Content de voir que tu as pris en compte mes suggestions pour le final, que je préfère grandement. "Nègre" rend mieux, définitivement, et l'apparition des esclaves est plus inquiétante, parce
qu'elle ne s'éternise pas. C'est comme une porte qui claque : ils apparaissent et emportent aussitôt.

Conclusion ? Fais-en encore des comme ça. J'aimerais un peu plus te voir écrire de l'horreur, personnellement. Tu as déjà effleuré cet univers avec Urban Comics, je me demande ce que ça
donnerait.
Bonne publi !