Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lumière sur Holy Terror : Frank Miller sortira finalement son comics polémique

Publié le par BenT

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, une nouvelle inattendue : Frank Miller, fantastique scénariste et dessinateur, auteur d'histoires aussi cultes que fondatrices pour les comics que Batman : Dark Knight Returns, Batman : Year One, Sin City, 300, Daredevil : Born Again, Daredevil : Man Without Fear, etc., va publier son très polémique Holy Terror chez Legendary Comics.

 

 

 

Déjà, Legendary Comics, qu'est-ce ?

Legendary Pictures, compagnie vue régulièrement aux génériques de grands succès cinématographiques comme Inception, The Dark Knight, Watchmen, Max et les Maximonstres, 300, a lancé en novembre 2010 une branche comics : Legendary Comics. Avec l'éditeur vétéran Bob Schreck à sa tête, L.C. a pour but de produire des créations visant à être adaptées plus tard à la télévision ou sur grand écran. En clair, l'idée est d'éditer d'abord des comics pour tester la marchandise, créer un noyau de fans et ensuite adapter le tout.

Ici, on apprenait que Neil Gaiman et Frank Miller devaient travailler auprès de cette nouvelle compagnie.

 

Ainsi, l'annonce faite récemment que Frank Miller's Holy Terror se ferait finalement auprès de Legendary Comics prouve que cette branche de Legendary Pictures tient ses promesses et devrait devenir un maillon intéressant entre les studios de production et les compagnies classiques de comics. Imaginons quand même qu'après que Marvel ait créé sa propre compagnie de production, Legendary Pictures créé sa propre maison de comics. Les liens entre les deux médias et leurs créatures se font de plus en plus proches, et la récente crise des ventes, couplée avec le paradoxe de l'explosion des chiffres des adaptations au cinéma, peut faire penser que les comics vont de plus en plus devenir des simples tremplins pour futurs films, bref des "brouillons" avant les "choses sérieuses".

 

Bref. Nous n'en sommes pas encore là.

 

Frank Miller's Holy Terror sera donc édité. Et ce n'était pas gagné.

Malgré l'énorme estime portée à l'auteur, son image a été écornée ces dernières années, autant auprès des fans que des professionnels. Avec des déclarations tapageuses après le 11 septembre 2001 et sur beaucoup de sujets (dont les musulmans et le Coran), des incompréhensions publiques sur le message et la portée du comics 300 adapté par Zack Snyder, l'échec tant critique que commercial de son film The Spirit, l'accueil relativement froid des fans sur son comics All Star Batman & Robin the Boy Wonder (où Miller va à fond dans le Batman dur, froid et violent en en faisant un sadique adorant se nommer "The Goddamn Batman", qui enlève Dick Grayson après la mort de ses parents, le force à chasser des rats pour survivre et qui déteste la J.L.A. en se moquant ouvertement de ses membres), l'homme n'est plus en odeur de sainteté. Il le fut encore moins après l'annonce de Holy Terror.

 

Annoncé en 2006, le projet concernait au départ Batman qui devait défendre Gotham City d'une attaque d'un groupe d'Al-Qaeda. Selon les paroles de Miller, ce devait être une "oeuvre de propagande" dans laquelle Batman "pète le cul d'Al Qaeda".

Plusieurs professionnels, dont l'actuel auteur principal de Batman Grant Morrison, ont critiqué et l'idée, et l'approche alors que les Etats-Unis ont du mal à gérer l'après 11 septembre et son rapport avec la religion musulmane. Dans cette intervention, Miller explique cependant d'où vient son inspiration : "Pour la première fois dans mon existence, je sais ce que c'est d'être face à une menace existentielle. Ils veulent que nous mourrions. Tout d'un coup, je réalise ce dont mes parents me parlaient durant toutes ces années. Patriotisme, je le crois maintenant, n'est pas quelque chose de sentimental, de vieux jeu. C'est de la préservation de soi. Je crois que le patriotisme est central pour la survie d'une nation. Ben Franklin l'a dit : si nous ne sommes pas ensemble, nous sommes séparés. Tout comme vous devez vous battre pour protéger vos amis et votre famille, et vous comptez sur eux pour faire de même avec vous. Donc vous avez à faire ça pour aider votre pays à survivre".

 

En mai 2007, Miller annonça au site Rotten Tomatoes (qui permet de noter et critiquer les films) qu'il était toujours en train de travailler sur Holy Terror qui est "prévu pour offenser tout le monde". Il en était à 100 pages déjà réalisées, avec 50 à terminer.

Cependant, en 2008, Miller déclara qu'au fil de la réalisation, il se rendit compte que peu à peu, cela n'était plus Batman, que cela le dépassait et que ce serait donc en fait une production personnelle, indépendante du personnage. Néanmoins, fin 2008, il annonça encore la présence du Chevalier Noir dans le livre.

 

Enfin, en 2010, l'abandon de Batman fut officialisé : le personnage principal serait The Fixer, et le comics ne serait ni publié chez DC, ni chez Dark Horse (éditeur de ses Sin City), les deux maisons d'édition certainement frileuses de publier une oeuvre aussi polémique.

 

Et le 17 juin 2011, le site Bleeding Cool annonça officiellement la publication de Frank Miller's Holy Terror chez Legendary Comics en septembre, en Hardcover, pour 29,99 $.

 

 

 

 

Que dire, finalement, de Frank Miller's Holy Terror ?

En dehors d'un propos critiquable et loin d'être politiquement correct, il se peut aussi que nous fassions face à l'ultime provocation d'un maître du genre, qui risque peut-être d'aller trop loin. Si son All Star Batman a été démonté par les fans, il a été supporté par quelques rares supporteurs (dont moi), appréciant d'y voir le concept du Batman invincible et violent poussé à son paroxysme, et donc une critique du concept (pourtant créé par Miller dans Batman : Dark Knight Returns mais continuellement réutilisé par la suite).

Cependant, est-ce que ces mêmes supporteurs adhèreront au propos de propagande de Holy Terror ? Est-ce que ce sera bien, tout simplement ? Le trait de Miller, jadis soigné et agréable, s'est peu à peu transformé pour devenir comme l'image plus haut, peu accessible par les lecteurs de toutes sortes.

 

Personnellement, si je n'adhère pas au propos et à l'homme (et si je trouve un peu limite l'idée de le sortir en septembre 2011, dix ans après l'attentat terrible du World Trade Center), je feuilleterai sûrement Holy Terror, autant par curiosité que par surprise de voir un comics aussi polémique voir le jour. M'enfin, alors qu'est publié un comics sur une Sarah Palin steampunk ou sur Barack The Barbarian contre la même Palin, plus rien ne peut étonner.

Commenter cet article

Romain 20/06/2011 14:39


La couverture est moche.
Après, la thématique du comics... Je n'adhère pas. Et au vu de ses déclarations, le sieur Miller a dû en perdre une, de case. Mais il n'en reste pas moins (à mes yeux) que son "défouloir" sous
forme dessinée n'est que la manifestation physique (peut-être pas artistique) de l'opinion d'une bonne partie de Ricains. C'est l'impression qu'ils ont, à tort ou à raison. Qu'ils en fassent une
BD, ils en font la Une.
Je lirai également si je tombe dessus, par curiosité.


BenT 20/06/2011 16:43



A voir ensuite si le propos sera vraiment une pure propagande ou une nouvelle provocation de Miller. A voir aussi si les lecteurs et professionnels seraient aussi cléments s'il ne s'agissait pas
de Frank Miller, avec tout son passif.


A voir encore si cela fera un film ou non, et ça fait déjà un peu plus peur.


 


Je ne pense pas, sinon, qu'il s'agisse d'un défouloir : c'est, pour moi, une opinion tranchée, un propos construit et pensé par Miller depuis cinq ans. Il ne se "défoule" pas là-dedans comme il
le fait avec Xerxès, prologue à 300 bientôt porté au cinéma par Zack Snyder (si son Superman fonctionne). Je pense qu'il veut ici faire soit la provocation ultime, soit l'oeuvre la plus
personnelle en y injectant toutes ses valeurs.


Je ne sais pas ce que je préférerais.