Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les sept enseignements de Star Trek

Publié le par BenT

Bonjour à tous.

 

J'ai découvert aujourd'hui que David BORGENICHT, Président de la société d'édition américaine Quirk Books, vient de publier The Star Trek book of opposites. A ccete occasion, il livre dans le Huffington Post les sept leçons que la série lancée par Gene RODDENBERRY lui a permis d'apprendre et de mettre en oeuvre dans sa vie.

 

http://www.bergoiata.org/fe/startrek/star_trek_csg_014.jpg

Source : http://www.bergoiata.org/fe/startrek/25.htm

 

1) La meilleure façon de voyager est d'aller là où aucun homme, où aucune personne n'est encore allée.

Selon BORGENICHT, cette maxime est vraie pour les vacances, l'exploration intérieure, pour la vie elle-même. En clair, pour avancer réellement, il considère qu'il faut tenter, oser, franchir le pas et se diriger vers l'inconnu, comme les personnages de la série.

 

2) Les besoins de la majorité dépassent les besoins de la minorité - ou d'un seul.

BORGENICHT voit ici l'idée que le bien commun est supérieur aux intérêts individuels, comme plusieurs épisodes de Star Trek ont pu le montrer par les sacrifices de ses héros. Une valeur assez paradoxale, finalement, dans un pays qui a mis sur un piédestal la recherche du bonheur individuel.

 

3) Exprimer ses émotions est bon pour soi.

Le Docteur McCoy semble constamment énervé, à râler sur tout et tout le monde, mais une fois sa colère exprimée, il s'acharne sur son travail et les tâches confiées - et réussit brillamment. Mieux vaut donc extérioriser sa frustration et essayer quand même, au lieu de renoncer et de garder pour soi ses colères.

 

4) Quand vous estimez la durée d'une activité, surestimez-la : quand vous aurez fait mieux que ce temps-là, votre supérieur sera toujours ravi.

Supérieur, capitaine, père, mère, professeur : qu'importe la dénomination, l'idée reste la même. Si vous êtes capables de faire quelque chose en deux heures et qu'on vous demande quand vous aurez fini, grossissez le temps demandé. Quand vous aurez terminé avant celui-ci, votre supérieur sera impressionné et appréciera.

 

5) Porter du rouge fait de vous une cible.

BORGENICHT annonce que c'est vrai pour les voitures, les robes et les chemises. Apparemment, les personnages portant du jour ont un taux de disparition beaucoup plus élevé que la moyenne, car leur couleur attire le regard - et les vaporisateurs.

 

6) Quand vous ne savez pas quoi dire, prenez une pause.

Cela vous permet de réfléchir à ce qu'il se passe et ce qu'il se dit, à trouver une parade éventuelle, et au pire vous restez silencieux en ayant l'air absorbé par vos réflexions. Spock le fait très bien.

 

7) La force la plus puissante de l'univers est l'amitié.

Phasers, photons, la Force : rien de tout cela n'est supérieur à l'amitié, qui vous permet de combattre, vaincre, survivre, revenir à la vie (Spock), vous déplacer dans le temps (Kirk) et les réalités (Spock).

 

Bien sûr, la majorité de ses leçons sont présentes dans énormément de séries positives, comme l'était Star Trek. Cependant, celle-ci a également soulevé d'importantes questions sur l'Humanité, la colonisation et le rapport à l'autre. BORGENICHT livre ici les enseignements que lui, plus jeune, en a tirés, et certains sont assez cocasses (notamment la surestimation des tâches... qui n'a jamais fait ça pour se faire mousser ?).

 

Ces enseignements me font plus penser à une déclaration d'amour à une série, à l'heure où le deuxième film de la "nouvelle franchise" Star Trek, basée sur un univers parallèle à celui créé dans les années 1960 jusqu'aux années 2000, est en tournage. Une manière de ne pas faire oublier tout ce qu'a été Star Trek pour des millions de fans.

 

Live long and prosper !

 

http://www.syti.net/Images/Spock.jpg

Commenter cet article